Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jacques Teissier

rennes_le_chateau.jpgComment une rumeur va-t-elle produire un canular astucieusement monté, avant de devenir une persistante légende, dans laquelle Histoire et ésotérisme sont inextricablement liées ?

 De quelle façon des petits malins peuvent-ils s’emparer de cette légende pour en tirer profit ?

Pourquoi des esprits faibles, ou simplement dénués de sens critique, se sont-ils laissé entrainer dans des croyances délirantes, pouvant les ruiner ou mettre leur vie en danger ?

Ce roman, qui mêle réalité et fiction en jouant avec habileté sur ces deux registres, va répondre à ces questions.

 

La légende que démonte Eric Maneval, c’est celle de Rennes-le-Château, petit village de l’Aude qui serait sans doute resté inconnu sans cette « affaire ».

Béranger Saunière y est nommé curé en 1885. La rumeur affirme qu’il va, très vite, multiplier les fouilles dans l’église et le cimetière. Lorsque, quelques années plus tard, il dépense une fortune en travaux de rénovation et de construction, la question de l’origine de l’argent se pose et va être le point de départ de la future légende.

Trésor des cathares ? Trésor des Templiers ? Trésor des Wisigoths ? Ou plus prosaïquement détournements de fonds ? Comme toujours, la thèse du trésor est la plus alléchante pour le public. Si elle parvient à être assaisonnée avec une savoureuse sauce mystico-ésotérique, nul doute que son succès devrait être assuré !

C’est en effet ce qui se passe, et ce que nous montre Eric Maneval, en démontant avec autant de précision que d’humour ce mécanisme.

Il le fait en partant de personnages contemporains : Luc, un ancien pompier passionné par cette légende qui va bouleverser sa vie en l’amenant à faire ce qu’il ne faisait jamais : lire, et la belle Aurore, sa compagne, aussi cultivée que psychologiquement fragile. Autour d’eux gravitent d’autres personnages hauts en couleur et en premier lieu le bouquiniste Jean-Pierre Lamasse, bien placé de par son métier pour rencontrer des chercheurs de trésor souvent allumés, parfois érudits. Grâce à Lamasse, qui va se trouver au cœur de l’histoire vécue par Luc et Aurore, nous apprendrons quelques ficelles du métier de bouquiniste, un métier que l’auteur connait bien puisqu’il l’a pratiqué pendant plusieurs années.

 

Vous ne verrez pas le temps passer en lisant ce livre : l’écriture vive et alerte d’Eric Maneval rend sa lecture extrêmement plaisante. La construction de l’intrigue contribue aussi à ce plaisir : non linéaire, avec de fréquents retours en arrière, entrecoupée de chapitres brefs (une page) démontant le mécanisme de l’histoire de la supercherie, elle se clôt subtilement en laissant la porte ouverte à un rebondissement possible de l’histoire : et si, après tout, il y avait réellement « quelque chose » ?

C’est en effet ce que se disent tous ceux que les aveux des initiateurs du canular ne parviennent pas à convaincre. Un petit clin d’œil de l’auteur vis-à-vis de ses lecteurs, qu’il place ainsi dans la situation de tous les amoureux de ces histoires fantastiques, trop belles pour être vraies, mais qui entretiennent, pour certains, la flamme du rêve et de l’espoir.

 

Rennes-le-Château

Eric Manneval
Éditions Polars & Grimoires
242 pages ; 13,80 €

 

 

Commenter cet article

Oncle Paul 06/04/2013 20:47


Bonsoir Jacques


Un petit ouvrage que j'avais beaucoup aimé d'autant que j'avais lu il y a longtemps Rennes le Château de Gérard de Sède.
Amicalement